Plaques répertoriées

 

Plaques répertoriées :

Pas-de-Calais :

Aire-sur-la-Lys (3), Arques (4), Audruicq (1), Blendecques (3), Bléquin (2), Bomy (1), Cléty (2), Ecques (1), Enguinegatte (1), Eperlecques (5), Erny-St-Julien (1), Escoeuilles (1), Fléchin (2), Helfaut (1), Houlle (1), Laires (1), Landrethun-les-Ardres (3), Longuenesse (1), Lumbres (2), Moringhem (1), Moulle (2), Nielles-les-Bléquin (1), Nordausques (2), Ouve-Wirquin (1), Pihem (5), Polincove (1), Quelmes (1), Reclinghem (1), Remilly-Wirquin (4), Saint-Folquin (1), Saint-Martin-lez-Tatinghem (4), Saint-Omer (2), Thérouanne (1), Tilques (1), Vaudringhem (2), Wavrans-sur-l'Aa (1), Wisques (2), Zudausques (3), et Zutkerque (1).

Nord :

Herzeele (1), Renescure (1), Watten (1).

 

Plaques signalées mais non encore répertoriées :

Ces plaques seront prochainement photographiées et mises sur notre répertoire.

- Ardres, Bois-en-Ardres, Aire-sur-la-lys (2), Houlle (1), Autingues (1), Moulle (2), Nordausques (2) et Nortkerque (2). Merci au site de Mr Rollet : http://plaquedecocher.fr

- Aire-sur-la-Lys : boulevard Vauban (signalée par Marcel Bouquillion),

- Helfaut, hameau de Bilques : deux plaques étaient apposées sur des bâtiments ; elles ont été enlevées ; la première était sitée à l'entrée de Bilques en descendant d'Helfaut, sur le mur de l'ancienne forge ; une photo en aurait été prise et pourrait être récupérée (?) ; la seconde était située à l'angle de la rue d'Helfaut et de la rue menant à Heuringhem ; elle va faire l'objet d'une recherche ; Merci à Anne-Marie Alloy pour son implication dans ces recherches ! 

 

     EN CHIFFRES :

     Plaques répertoriées : 75.

     Plaques signalées : 15.

     Soit au total : 90 plaques recensées.

     Miam, miam,... nous en voulons encore et encore...   

 

RECENSEURS & PHOTOGRAPHES :  

Personnes ayant participé au recensement et/ou aux photographies des plaques : Isabelle BEZUT, Marcel BOUQUILLION, Alain BOUTON, Laurent BRAURE, Myriam BRUZAC, Martine & André BULTEL, Jeannette & Gérard CUVELLIER, Patrick DUFRANNE, Nicole & Roland DUSSAUSSOY, Antoine GALLET, Gilles LEGER, René LESAGE, Sylvain LONGAVESNE, Anne MAINY, Nathalie & Michel MARCOTTE, Philippe MAY, Fred MOLLER, Elodie MOREL, Michel PODEVIN, Serge RANSON, David RENIEZ, Hervé RUFFIN, Olivier TIRLOIS, Véronique VANSEVEREN.

Un grand merci à tout le monde !!  

Ne pas hésiter à recenser, à photographier et à nous faire parvenir le tout... et ne pas hésiter à signaler d'éventuelles erreurs.

 

MODE D'EMPLOI :

1) Vérifier que la plaque n'est pas encore répertoriée,

2) photographier la plaque en laissant un peu de mur tout autour,

3) photographier la maison et un peu de la rue où cette plaque se trouve (éviter de prendre en photo un véhicule avec plaque d'immatriculation lissible ou dans lequel on reconnaît des personnes),

4) donner le plus possible de renseignements sur la situation : nom de la commune, nom du lieudit et/ou de la rue (ou, par exemple, CD 257), numéro dans la rue, etc...

5) Envoyer le tout par mail, à : h.g.a.blendecques@gmail.com

 

CARTES POSTALES ET PHOTOS ANCIENNES :

Aussi, si vous avez des cartes postales ou des photos anciennes sur lesquelles figurent des plaques de cocher, nous sommes preneurs.

Voir la page consacrée à ce sujet.

A ce jour, quatre photos sont répertoriées pour les communes de : Coyecques, Helfaut, Laires et Thérouanne.

 

La fonderie Gresset à Audruicq :

C'est peut-être dans cette fonderie qu'ont été fabriquées la plupart des plaques de cocher qu'on trouve dans notre région...

Audruicq fonderie 3

  • Cheminée d'usine en brique de section circulaire
  • conciergerie aux murs enduits, à un étage couvert d'une terrasse en béton
  • cité ouvrière en brique, rez-de-chaussée couvert d'un toit à longs pans.
  • HISTOIRE : 
  • En 1877 les sieurs Alfred Rougemont et Maurice Lavoisier demandent l'autorisation d'établir une fonderie de deuxième fusion.
  • L'usine est occupée et pillée par les Allemands en 1939.
  • Jusqu'en 1960 la fonderie fonctionne de manière artisanale.
  • De 1960 à 1980 la production devient industrielle, elle est multipliée par cinq et se spécialise en dépit de la diminution du personnel.
  • L'activité décline dans les années 1970, la crise touchant de nombreuses fonderies au profit d'Usinor.
  • Elle cesse de fonctionner en 1985.
  • Abandonnés depuis, les bâtiments ont été détruits à l'exception de la cheminée, de la conciergerie, d'une partie des bureaux et de la cité ouvrière composée d'une dizaine de maisons.
  • Jusqu'en 1961 une machine à vapeur fonctionnait et produisait du courant électrique en excès, revendu à la ville d'Audruicq.
  • Trois cubilots pouvaient produire chacun quatre tonnes de fonte par heure. La fonderie réalisait notamment des machines d'imprimerie, des moteurs diesel, des pompes, des pièces pour l'industrie automobile destinées en partie à l'exportation.

Source : Ministère de la culture.

Audruicq fonderie 4

Audruicq fonderie 1

 

 

 

.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/04/2019